Actualités

IMG_8268

© Association Quartier Breteuil

14 mar 2013
  • Mairie 7
3

Conseil de Quartier du 19 février 2013

Monsieur René-François BERNARD, Adjoint au Maire du 7ème Arrondissement, préside le CCQ et ouvre la séance à 18 heures 30. Monsieur Thierry HODENT et Monsieur Marc LAROCK assistent à la séance ainsi que le Secrétaire Général de la Mairie.

Les habitants et les associations sont représentés :

-       Madame Jeanne VILLENEUVE pour l’Association Quartier Breteuil

-       Madame Geneviève DINDIN pour le Comité d’Aménagement du 7ème Arrondissement

-       Monsieur Pierre LE ROUX pour l’Association Saxe Breteuil

-       Monsieur BALBINO

-       Madame Neda FERRIER

-       Le Directeur de l’Etablissement Scolaire Sainte Jeanne Elisabeth

 

L’ordre du jour est composé des points suivants :

• Présentation du projet d’un monument OPEX

Monsieur René-François BERNARD présente avec des visuels et des simulations in situ à l’appui les 3 projets sélectionnés (parmi 8 projets).

Ces projets ont reçu le soutien de la commission technique composé des militaires, des architectes et du Ministère de la Culture.

Un vœu a été émis par le Conseil de Quartier, s’opposant à l’implantation d’un monument sur la Place Vauban qui ouvre sur la perspective unique des Invalides.

Sophie LOUSSOUARN souligne que ce projet est inenvisageable dans ce périmètre protégé classé Monument historique et s’engage à monter un comité de défense des habitants du 7ème Arrondissement afin de faire obstacle à toute implantation d’un monument OPEX sur la Place Vauban qui constitue un patrimoine unique pour la France.

 

Voici la délibération votée à l’unanimité par les membres du bureau de notre Association concernant ce projet d’édification du monument OPEX sur la place Vauban. Ce texte a été adressé aux autorités concernées :

Lors du Conseil Consultatif de Quartier tenu à la Marie du 7ème arrondissement le 19 février 2013, les représentants des Associations et des habitants ont été surpris d’apprendre le projet  d’un monument à la mémoire des militaires français morts dans les opérations extérieures (OPEX) dont l’implantation est envisagée place Vauban devant le Dôme des Invalides, Paris 7ème.

Le Bureau de l’Association « Quartier Breteuil » s’est alors réuni le 27 février 2013, en accord et avec la représentation du Comité d’Aménagement du 7ème arrondissement, pour examiner la problématique posée par ce projet.

La délibération suivante a été adoptée à l’unanimité :

-       vu le rapport Thorette en date du 10 octobre 2011,

-       vue la demande de l’Association des Droits des Militaires au Maire de Paris,

-       vu le vœu du Conseil de Paris de mars 2012, voté à l’unanimité, demandant que la conception du monument OPEX puisse s’inscrire place de Fontenoy en harmonie avec la perspective architecturale de l’Ecole Militaire depuis l’avenue de Saxe,

-      vu le vote du budget du Ministère de la Défense adoptant un crédit d’un million d’euros consacré à cette opération,

-       vue la réunion du Conseil Consultatif de Quartier du 7ème arrondissement de Paris (section Ecole Militaire) du 19 février 2013 annonçant une implantation place Vauban,

-       vus les trois projets de monuments présentés, considérant la nécessaire protection de la perspective historique avenue de Breteuil / Hôtel des Invalides et l’interdiction d’ériger toute construction à moins de 500 mètres d’un monument classé,

1)  soutient le principe de la construction d ‘un monument OPEX à Paris,

2) regrette que les habitants du Quartier Breteuil, réunis au sein de l’Association « Quartier Breteuil » n’aient pas été consultés préalablement à la proposition d’implantation,

3)  rejette toute idée de construction d’un tel monument au nom de la protection d’un patrimoine historique classé, appartenant à la Communauté Internationale.

En conséquence :

Demande instamment aux divers responsables de l’Etat et de la Ville de Paris concernés de renoncer à ce projet d’implantation place Vauban et de rechercher un autre site mieux approprié, susceptible de l’accueillir. Si tel n’était pas le cas, mandate sa Présidente pour engager, le cas échant, tout recours public afin de faire annuler tout acte administratif ou installation contraires à ses vœux.

L’Association « Quartier Breteuil » confirme sa détermination à agir pour protéger le patrimoine architectural et souhaite participer à l’indispensable concertation avec les Décideurs.

 

• Place Fontenoy

© Association Quartier Breteuil

Exemple de procédure de consultation par les CCQ.

 

 

 

 

 

• Projet de stèle dans le jardin Pierre de Gaulle

 L’Ambassade du Salvador a proposé de donner au 7ème Arrondissement une stèle de 2,25 m représentant le médaillon de Saint-Exupéry par Consuelo de Saint-Exupéry, personnalité salvadorienne, muse et épouse de l’écrivain Antoine de Saint-Exupéry.

La stèle est de taille disproportionnée et sera soumise aux intempéries.

Il existe déjà une statue de l’écrivain Antoine de Saint-Exupéry 

Vœu : Demander une autre œuvre de Consuelo de Saint-Exupéry qui ne fasse pas confusion avec le nom du square de Gaulle. Le Conseil suggère de poser une stèle sur l’immeuble de la Place Vauban.

 
  Tournages dans le quartier

Plusieurs séquences du film « Three Days to Kill » avec Kevin Costner ont été tournées mi-février dans le périmètre Saxe – Ségur – Duquesne.

La fréquence rapprochée des tournages de films à gros budget dans le quartier, avec un impact notamment sur le stationnement des véhicules (déjà problématique en temps ordinaire), fait l’objet de plusieurs remarques et questions.

Monsieur René-François BERNARD rappelle que ces tournages sont surtout justifiés si les films valorisent le patrimoine, s’associant ainsi à la politique culturelle prônée par les régions.

Monsieur Marc LAROCK demande :

- quelle est l’imputation budgétaire ?

- que touche la Mairie de Paris ?

- pourrait-on proposer une charte sur les tournages en relation avec les riverains ?

Monsieur René-François BERNARD remarque qu’un film est tourné en moyenne tous les deux mois dans le quartier et qu’il s’agit d’une occupation illicite de l’espace public.

Il convient de demander une concession.

Dans ces conditions, Monsieur René-François BERNARD propose que les associations réclament aux services concernés par ces occupations du domaine public de dédommager les riverains qui ne peuvent plus stationner et circuler normalement dans le quartier.

 
• Propreté

Monsieur GUAINO rappelle

-       l’état dégradé de la Rue Vaneau au droit des travaux de Laennec

-       les mégots à côté du Lycée Albert de Mun

-       la série de tags sur le Lycée Albert de Mun


Le Conseil de quartier demande à ce que les tags soient systématiquement nettoyés.
Des dysfonctionnements sont intervenus dans la société prestataire de service chargée de nettoyer les tags. Un nouveau prestataire plus actif intervient maintenant dans les 8 jours.

Dans la situation de grand froid et de neige, les balayeurs sont intervenus. Le week-end des 19 et 20 janvier 2013 a été difficile. IL a été rappelé que les riverains ont l’obligation de déneigement devant leur façade.

 

 

© Association Quartier Breteuil

• Voirie

Monsieur René-François BERNARD évoque le problème des ornières de l’Avenue de Ségur, de l’Avenue Duquesne, du Boulevard des Invalides et de l’Avenue de Saxe.

Le Maire de Paris a interdit tous les grands travaux jusqu’aux élections municipales de 2014.

Vœu pour l’aménagement de places de stationnement entre la Place de Fontenoy et l’Avenue de Suffren.

 

• Sécurité

- Des caméras de surveillance ont été installées Avenue de Saxe. Elles pourraient être utilisées pour améliorer la circulation. Une tournée de police pourrait également être organisée.

- Cambriolages : des monte-en-l’air escaladent les conduites d’eaux pour pénétrer dans les appartements mais le Maire de Paris interdit l’installation de herses qui risqueraient de blesser les intrus.

 

La séance est levée à 20 heures 30

 

 

Date

19.02.2013

Lieu

Mairie du VIIe

116, rue de Grenelle
75007 PARIS

Desportes- Davonneau Antoinette +

Pourquoi, la Place de Fontenoy, qui est face à l’Ecole Militaire et où se trouve également l’UNESCO et deux ministères, ne serait-t-elle pas la place idéale pour ce monument aux militaires morts dans les opérations externes(OPEX)?
L’implantation d’un monument OPEX Place Vauban empêcherait toute perspective des Invalides et cacherait la porte d’entrée de ce superbe monument, l’un des plus beaux de Paris. Les touristes nombreux, qui photographient l’avenue de Breteuil et sa perspective auraient ainsi
l’horizon bouché par un monument qui détruirait tout! Ce n’est pas le but recherché que de supprimer la vue sur l’Hôtel des Invalides.
Ceux qui l’ont construit n’avaient certainement pas recherché à cacher et à détruire la vue d’ensemble du monument; toutes les avenues qui débouchent sur la place ont également cette perspective unique choisie dès le début. L’hôtel des Invalides représente par lui-même tout le courage des militaires morts pour la France….

Rougier +

En ce qui concerne les conduites d’eau sur les façades des immeubles, ne vaut-il pas mieux décourager de les escalader, plutôt que d’encourager ?

JOEL VERGNE www.aaurbain.fr +

Bonjour, concernant le monument de l’OPEX, mon atelier à concouru. Après des visites sur place en collaboration avec un architecte, nous avons présenté notre dossier. Il est arrivé 4ème. Ce projet m’a soulevé une véritable interrogation, la configuration est tellement particulière que j’ai conclu que ce n’était pas le meilleur endroit pour inscrire un monument militaire pour nos soldats mort en OPEX. C’est pas un site de recueillement, trop de bus à touriste… Si le projet n’est pas fait sur ce site et qu’un nouvel appel à concourt est lancé, je postulerai à nouveau.

Ajouter un commentaire

(obligatoire)